un défi pour un livre ou "la régente de Carthage"

Publié le par yoora

Le thème de cette semaine « les livres ». Ça tombe bien. J’aime parler des mes derniers lectures.

En fait, il s’agit du livre "La régente de Carthage"de Nicolas Beau et Chatherine Graciet. Hier à la faculté et dans le cadre du club Jeunes Juristes Révolutionnaires, nous avons reçu le co-auteur  de ce livre Nicolas Beau.

Journaliste français qui s’est rendu en Tunisie la 1ère fois après 20 ans, le dernier jour de cette visite qui a duré 3 semaines, il est enfin chez la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis.

Bref, le meeting n’était pas du tout mal. Un meeting qui n’aurait jamais pu être possible 2 mois en arrière. Il nous a parlé de la terreur idéologique qui régné en Tunisie durant le période Bourguibiste et « Benaliste » après. Le fanatisme despotique et l’intégrisme violent du couple Ben Ali et son clan, du période du règne d’un tyran qui a masqué toute réalité et déformé toute vérité qui s’est servi de sa bande des RCDistes pour voler les quelques sous des pauvre afin de se nourrir les gueules des affamés au cumul des richesses.

Selon Beau (N), ZABA, a eu recourt à 3 arguments idéologiques qui sont principalement :

  1. 1.       Sa lutte (injuste et inégale je pense) contre l’intégrisme. (A-t-il réussi ? je ne pense plus).
  2. 2.       La fondation d’une cité où la femme peut vivre de façon toute égale avec l’homme. (Les droits des femmes ou le bien irréel.).
  3. 3.       Il est à l’origine d’un miracle économique.

 

Ce sont les 3 marques qui ont permis à ZABA de propager une image fleurissante de la Tunisie du 7 novembre à l’extérieur et a favorisé la fondation de sa monarchie chérie.

Ce livre qui est apparu en 2009 a été seulement au porté des lecteurs français. Sa vente a été  bien sur prohibée en Tunisie. La Tunisie ou « la régente » a fait de son mieux en tant que tutrice sur l’éducation de ses bon élèves ou ses « savoir faires » pour les priver de ce méchant qui vise dénature son image.

Après la chute du régime Ben Ali, juste une semaine après, une bibliothèque (célèbre dans l’avenu Bourguiba à la capitale dite « Alkiteb » ou « le livre ») a sorti ses stockes aux lecteurs les peu plus aisés j’assume. Je veux dire que le livre est un peu cher. Il coute 30dinars (15.4824 euros).Ce qui n’est plus à la portée de tout le monde surtout dans ce période.

En fait, ce livre est l’un d’une dizaine d’autres livres censurés en Tunisie. Fort peu de gens qui ont arrivé à le faire pénétrer au sol Tunisien. C’était bien sur  par des manœuvres illicites voire même illégales. Je n’étais pas parmi eux mais j’ai juste entendu parler du livre à cette époque là. L’histoire qui a circulé le plus sur ce livre à ce temps là fue celle de notre « régente » qui a acheté touts les stockes afin d’éviter que le livre tombe entre les mains de ses chers compatriotes ennemis.

Aujourd’hui, j’ai ma copie. Je me rappelle qu’un jour je l’ai fait sortir dans le bus pour en lire quelques pages. C’était un test voulu. J’étais presque sûre que quelques personnes qui étaient tout près de moi me dévoraient des yeux. Une fille a dit à sa copiene : «  Regarde c’est Leila. Je crois que c’est le livre dont on a parlé l’autre jour. ». Elle lui a répondu : « Oui. Aurais-tu imaginé voir quelqu’un lire un tel livre dans un endroit public ? 

-Eh bah non ma chère, qui aurait pu imaginer voir venir ce jour ! Mais ce livre est cher. Il n’est pas à ma portée.

-cette merde nous a fait payer beaucoup lorsqu’elle a été en Tunisie et elle continue de faire payer les gens même après sa disparition.

-Il me suffi de connaitre que c’était elle qui a ruiné le pays. »

J’ai lu le livre. Je dois avouer que malgré le fait que N.Beau a dit que le livre contient quelques erreurs, je ne peux pas nier le fait que j’étais à plusieurs temps surprise voiure choquée par quelques histoires ou faits que j’ai nié. Le livre a dévoilé plusieurs aspects et  événements qui se sont déroulés entre les murs du palais de Carthage. Un monde totalement différent du notre.

Enfin je recommande ce livre pour ceux qui s’intéressent dans l’histoire d’une mafia qui a gouverné un petit pays d’Afrique du Nord. Un petit pays mais qui a était le plus efficace dans la chute des régimes mafieux du monde arabe.

Autographe de Nicolas Beau sur mon livre

 

Img00054Img00055-copie-1


Publié dans casse tête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Evy 03/03/2011 13:34



Bonjour 


Merci pour ce partage je met un lien vers ton blog passe une bonne journée bisous evy